Edito mensuel mars 2014

Un vaccin contre le temps ou l’induction tissulaire pour fabriquer du Collagène

Dans la peau, constituée de l’épiderme, du derme et de l’hypoderme, il existe des fibroblastes, en plus grande concentration d’ailleurs dans le derme dans lequel ils prolifèrent jusqu’à l’âge de 40 ans, parfois 30 ans seulement si la peau est soumise à des stress oxydants, les UV (soleil ), le tabac .
Le terme fibroblaste désigne une cellule jeune très active responsable de la tonicité et de l’élasticité ferme de la peau.
Lorsque le fibroblaste vieillit, il se transfor-
me en fibrocyte, qui perd ses propriétés collagéniques.
Par contre on sait aujourd’hui qu’il peut être réactivé.

Le mode d’action de l’induction tissulaire est lié à une réaction inflammatoire à un corps étranger, très localisée, le corps étranger se dégradant par la suite totale-
ment grâce à la participation active des macrophages et aussi des lymphocytes re-
crutés par l’organisme.
Il existe alors un processus de cicatrisation qui laisse peu à peu la place au Collagène
Cette production de collagène est réelle jusqu’à 18 mois et même 30 mois chez cer-
tains sujets.
La prise en charge du vieillissement ne cesse donc d’évoluer. Après le comblement simple des rides avec l’acide hyaluronique, l’arrivée des inducteurs cellulaires ouvre de nouvelles perspectives de traitement du vieillissement cutané par une action et sur la qualité de la peau, et sur le volume dû à la synthèse de collagène avec une sécurité clinique comparable aux acides hyaluroni-
que par une totale dégradation.
Il existe aujourd’hui un dispositif medical qui a le bénéfice du titre de bio activateur. Il prévient la perte de densité cutanée vérita-
bles marqueurs de l’âge.

C’est le seul vaccin contre le temps, 2 ou 3 injections la première année et un rappel tous les deux à trois ans.
Il anticipe les causes du vieillissement cut-
ané.
Il existe un recul de 15 ans aujourd’hui et il s’agit d’un produit utilisé dans certaines pathologies, reconnu par les hautes autori-
tés de santé en 2013.

Aujourd’hui et dans les futures années nous ne verront plus de femmes figées, ultra botoxées, nous ne les verrons plus ni bouffies ni gonflées!
La femme d’aujourd’hui, l’homme d’aujour-
d’hui recherchent le naturel, la bonne mine, ils veulent vieillir en beauté .
Pour cela ils acceptent volontiers d’être patients puisque le résultat sera retardé de quelques semaines.
Les patients d’aujourd’hui veulent se re-
trouver dans le miroir mais aussi en dyna-
mique à l’heure des skypes et des face time véritables accusateurs du temps!

Dr Isabelle Clary
le 22 mars 2014

 

Partager cet article:

 

 

Mots clés de cet article:
médecine esthétique toulouse, médecin anti-âge, toulouse, carcassonne, vaccin contre le temps, médecine, anti-âge, soins, esthétique, vieillesse, épiderme, derme, hypoderme, fibroblaste, fibrocyte, collagène, santé

 

Prestations
Quel sont vos besoins?