Les lèvres

Les lèvres sont un atout de séduction majeure et jouent un rôle central dans l’harmonie du visage.


  Le traitement des lèvres ou leur correction est demandé lorsque celles-ci s’amincissent avec l’âge, lorsqu’une lèvre même jeune présente une finesse trop importante entrainant une dysharmonie du tiers infer-
ieur du visage. En effet une lèvre amincie, déshydratée, ridée, accentue l’impression de vieillissement, majore les plis d’amer-
tumes et durcit le visage.

Pour un résultat naturel et sur mesure, l’embellissement des lèvres doit se faire dans le respect des proportions idéales, en essayant de révéler leur dessin, plutôt que de le modifier et en utilisant des acides hyaluroniques adaptés au traitement de la lèvre afin de respecter la souplesse et la dynamique de la lèvre qui doivent rester optimales.

Des proportions idéales :
Depuis l’antiquité, les artistes, Leonardo De Vinci notamment, se sont interessés à rechercher les proportions idéales qui ren-
dent un visage attractif et harmonieux.
La connaissance et le respect de ces rap-
ports artistiques permettent d’harmoniser une bouche et de lui redonner de l’équilibre. Une correction des lèvres ne respectant pas ces proportions peut déséquilibrer tout un visage.

Approche artistique de l’anatomie :
Le muscle orbiculaire ou « muscle du
baiser « est la charpente des lèvres. lI est responsable de l’aspect charnu et pulpeux des lèvres .

Une bonne connaissance de l’anatomie et de la physiologie est indispensable à la correction des déséquilibres et obtenir un résultat le plus naturel possible.
Les deux lèvres ne sont pas juste deux compartiments qu’il suffit de remplir.
La lèvre superieure provient de la fusion embryologique de trois bourgeons dont le central est l’arc de cupidon et le philtrum. La lèvre inférieure ne comporte que deux bourgeons charnus.
Nous pouvons redonner du moelleux aux lèvres sans surcorriger, redessiner un ourlet qui s’affine, corriger des rides péribuccales débutantes et rééquilibrer des volumes sans transformation radicale.

Une correction intelligente :
Il faut donc respecter les proportions idéales et éviter d’injecter des zones inappropriées comme les parties latérales des lèvres au risque d’obtenir un effet bouche de canard. Il faut respecter l’anatomie et la singularité de chaque patiente. Il faut savoir que cer-
taines asymétries de base ou singularités justement résistent à la correction.

En médecine esthétique, la correction des lèvres devra rester très prudente:
Correction de l’ourlet et du philtrum qui
perdent, leur relief avec l’âge et correction des volumes en repulpant chaque bourgeon séparément sans injecter les commissures.

Dr Isabelle Clary

Partager cet article:

 

 

Mots clés de cet article:
médecine esthétique toulouse, médecin anti-âge, lèvres, traitement des lèvres, embellissement des lèvres, correction des lèvres, nutritionniste, toulouse, carcassonne, édito, acide hyaluronique, injection, laser, bien vieillir, visage, médecine esthétique, ultrasons microfocalisés, radiofréquence,photo modulation, fils résorbables, cryolipolyse

 

Prestations
Quel sont vos besoins?