Comment reconnaître la différence entre un orgelet et un chalazion ?

Les chalazions et les orgelets sont deux affections oculaires courantes, bien qu’elles diffèrent à plusieurs égards. Tous deux impliquent une inflammation des glandes situées dans les paupières, mais ils ont des causes distinctes, des symptômes différents et peuvent nécessiter des approches de traitement différentes comme nous allons voir le aujourd’hui

Quelles sont les différences entre un orgelet et un chalazion ?

Un orgelet et un chalazion sont des affections courantes de l’œil affectant le bord ou l’intérieur de la paupière. Bien qu’ils puissent se ressembler au premier abord, il existe des différences distinctes entre ces deux problèmes oculaires. Un orgelet, généralement douloureux et rougeâtre, est une infection souvent causée par des bactéries qui s’accumulent à la base d’une pestaña ou à l’intérieur d’une glande sébacée de la paupière. Il s’accompagne fréquemment de symptômes tels qu’un gonflement du paupière, une sensibilité au toucher et parfois un larmoiement de l’œil.

À l’inverse, un chalazion se forme suite à l’obstruction d’une glande sébacée du paupière et se manifeste par un gonflement plus ou moins indolore, pouvant grossir lentement et potentiellement influer sur la vision si sa taille devient significative. Ces deux conditions peuvent être liées à la blefaritis, une inflammation fréquente des muscles oculaires.

Comment identifier et traiter un orgelet ou un chalazion ?

En tout premier lieux, vous devez savoir reconnaître un orgelet ou un chalazion afin de choisir le traitement approprié. Un orgelet commence généralement par un point rouge et sensible sur le bord de la paupière, et peut évoluer en un gonflement douloureux. Les orgelets tendent à se résorber d’eux-mêmes après quelques jours. Si le traitement est nécessaire, il peut impliquer l’application de compresses chaudes et humides pour accélérer la guérison et aider à l’ouverture et au drainage de la glande.

Un chalazion, ressemblant à un kyste sous la peau du paupière, n’est habituellement pas douloureux et grandit plus lentement. Pour les chalazions persistants ou gênants, un médecin peut recommander des injections stéroïdiennes ou même une intervention chirurgicale pour les évacuer.

En règle générale, il est déconseillé de presser ou de tenter d’ouvrir un orgelet ou un chalazion, car cela pourrait aggraver l’infection et l’inflammation. Des consultations médicales peuvent être nécessaires en cas de complications ou si les symptômes ne s’améliorent pas avec les remèdes maison.

Quels sont les traitements efficaces contre les orgelets ou chalazions ?

Les orgelets et chalazions bénéficient souvent d’une approche de traitement simple à domicile. Les compresses chaudes appliquées régulièrement peuvent aider à soulager la douleur et à promouvoir le drainage naturel de l’infection ou de l’obstruction. Ces compresses doivent être appliquées avec soin, en utilisant un linge propre et de l’eau chaude, plusieurs fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes.

Dans certains cas, le médecin peut prescrire des pommades antibactériennes ou des gouttes ophtalmiques pour traiter l’infection sous-jacente d’un orgelet. Si un orgelet ne cède pas avec des méthodes conservatrices, ou si un chalazion devient particulièrement volumineux et affecte la vision ou l’esthétique de la paupière, des traitements plus invasifs peuvent être envisagés. Ceux-ci incluent des injections de corticoïdes pour réduire l’inflammation ou une intervention chirurgicale mineure réalisée sous anesthésie locale pour enlever la masse.

Comment prévenir la réapparition des orgelets ou chalazions ?

Prévenir les orgelets et chalazions implique des mesures d’hygiène simples mais essentielles. Se laver les mains fréquemment et éviter de se toucher les yeux peut réduire le risque de transfert des bactéries aux paupières. Il est conseillé de maintenir une bonne hygiène des paupières, en particulier chez les personnes sujets à la blefaritis, en nettoyant régulièrement les bords des paupières avec un nettoyant doux ou une solution diluée de champú pour bébés.

Prenez garde aussi à remplacer régulièrement le maquillaje pour les yeux et de ne pas partager les cosmétiques pour éviter la contamination croisée. Pour ceux qui portent des contacts, assurez-vous que les mains sont propres lors de la manipulation et suivez les instructions d’hygiène pour l’entretien des lentilles.

En suivant ces conseils pratiques, les patients peuvent non seulement réduire le risque de développer des orgelets et chalazions, mais aussi améliorer leur confort oculaire général et contribuer à une meilleure santé oculaire à long terme. Pour les personnes sujettes à des problèmes oculaires récurrents, un examen chez un professionnel de la vue peut être nécessaire pour exclure des conditions sous-jacentes qui pourraient nécessiter un traitement spécifique.

Laisser un commentaire

28 − 21 =