Plis nasogéniens : causes, traitements et préventions

Les plis nasogéniens, aussi appelés sillons nasogéniens, se situent de chaque côté du visage, s’étendant des ailes du nez jusqu’aux coins de la bouche. Bien qu’autrefois on les désignait parfois du terme péjoratif de « commisures des lèvres tombantes », cette expression est aujourd’hui délaissée, notamment parce que ces plis sont souvent plus marqués chez les personnes qui sourient fréquemment. L’acide hyaluronique est un composant particulièrement efficace pour prévenir et atténuer ces marques du temps.

Comment se développent les plis nasogéniens ?

Dès la vingtaine, la peau commence à perdre progressivement de son hydratation. Les facteurs génétiques et le mode de vie influencent l’apparition précoce de ces plis, qui se manifestent initialement par de fines lignes. Avec l’âge, ces marques ont tendance à s’approfondir, notamment à cause de la répétition des mouvements musculaires lorsqu’on mange, boit ou rit.

Parmi les autres facteurs contribuant à la formation des rides, on peut citer la perte d’hydratation cutanée, la dégradation du collagène et des fibres élastiques, la diminution de la production naturelle d’acide hyaluronique, l’exposition aux rayons UV, les variations de poids importantes et la déshydratation de la peau. Les facteurs génétiques, le stress, la consommation d’alcool et de nicotine accélèrent également l’apparition des rides en induisant un stress oxydatif et en libérant des radicaux libres qui vieillissent la peau.

Quels traitements existent contre les plis nasogéniens ?

Il existe des traitements invasifs visant à réduire ou à combler temporairement les plis nasogéniens, mais seule une application régulière d’injections ou une intervention chirurgicale peut les éliminer de façon permanente. Les injections d’acide hyaluronique sont la méthode la plus courante pour atténuer temporairement ces rides.

Toutefois, ces traitements doivent être effectués régulièrement et peuvent comporter des risques tels que le gonflement ou les rougeurs de la peau. Les interventions chirurgicales, telles que les liftings ou les greffes de graisse, présentent des risques plus importants. Avant de considérer la chirurgie, il est essentiel de peser les avantages et les inconvénients et d’en discuter avec un spécialiste.

Comment réduire les plis nasogéniens sans recourir aux fillers ?

Les crèmes et sérums contenant de l’acide hyaluronique peuvent être très efficaces pour combler les plis nasogéniens. Il est également possible de les masquer avec du maquillage, en choisissant des produits hydratants et couvrants pour un effet lissant. Pensez à utiliser des produits de soin avec des ingrédients actifs reconnus pour leur efficacité anti-âge, tels que les sérums affinant la peau ou les correcteurs enrichis en acide hyaluronique.

Peut-on prévenir les plis nasogéniens ?

Heureusement, il est possible de prévenir les plis nasogéniens. Voici trois conseils faciles à intégrer dans votre routine quotidienne :

1. Utilisez une protection solaire toute l’année.
2. Favorisez une bonne nuit de sommeil pour permettre à la peau de se régénérer.
3. Pratiquez la yoga du visage et des massages légers pour stimuler la circulation sanguine et raffermir la peau.

En adoptant ces habitudes et une routine de soins adaptée, vous pouvez retarder l’apparition des plis nasogéniens et les atténuer s’ils sont déjà visibles. Plus tôt vous commencez à les prévenir, meilleures sont vos chances de les ralentir.

Laisser un commentaire

+ 42 = 47